Les onze mille verges

de Guillaume Apollinaire
Adaptation théâtrale et mise en scène de Godefroy Ségal
Spectacle interdit aux mineurs

Dossier

«Si je ne fais pas l’amour vingt fois de suite, que onze mille verges me châtient»
Guillaume Apollinaire

Adaptation et mise en scène
Godefroy Ségal
Scénographie Godefroy Ségal et Benjamin Yvert
Réalisation costumes Séverine Thiébault

Avec :
Géraldine Asselin
Barbara Ferraggioli
Nathalie Hanrion
Mathilde Priolet

production : compagnie In Cauda, avec la Ville de Magny-les-Hameaux, la communauté d’agglomération de Saint Quentin en Yvelines, la DRAC Ile-de-France, Lilas en Scène et Jipanco.


Juste plein d’années que l’on tourne autour, qu’on le veut, qu’on en a peur, qu’on en rêve, que l’on sait, que l’on sent que c’est un de ses plus grands textes, une écriture de liberté, une écriture libérée, une écriture exutoire, un joyau hallucinant d’un halluciné.
C’est léger, c’est profond, c’est dur, c’est violent, c’est bandant et dégoutant, ça devrait être interdit, des images, des mots qui marquent, qui brûlent profondément.
Juste plein d’années que l’on voulait ça sur scène. Sans rien omettre. Sans tourner autour. Essayer. Tant pis, ça brûle trop.